Chargement Évènements

Raphaël Barontini pose son regard singulier sur les objets de l’antique Lattara. Tapisseries mécaniques, pièces textiles de grands formats, œuvres portables en cuir, peintures seront déployées dans l’espace du Musée. Usant des techniques de la peinture traditionnelle, de la sérigraphie, de l’impression numérique et de la photographie, il crée des « collages digitaux » destinés à reconfigurer et déhiérarchiser l’histoire du monde.

Dans son travail aux références multiples, les époques se confondent, se mélangent et s’additionnent à travers une superposition temporelle et plastique.