En cette période particulière de crise sanitaire, presque tous les corps de métier ont fait le choix du télétravail. Mais qu’en est-il des artisans qui dépendent du commerce ou simplement de la libre circulation de ses clients?

C’est là qu’entre en jeu la Chambre des métiers et de l’artisanat.

La responsabilité de la CMA

Chaque année en moyenne, la Chambre des métiers accueille et accompagne 225 000 porteurs de projets pour la réalisation de leurs rêves. C’est 169 000 entreprises créées pour 110 000 contrats d’apprentissage enregistrés.

C’est donc un rôle indispensable pour énormément d’artisans, qui doivent cependant faire face cette année à une réorganisation inédite.

Les circonstances Covid

Nous avons eu la chance de recevoir Mercredi 4 novembre, Christians Poujol président de la Chambre des métiers de l’Hérault. Avec lui, nous avons pu parler des règles et conditions particulières à la crise du Covid.

M Poujol a pu clarifier la situation des artisans, à commencer par les métiers qui ne pourront exercer leurs activités cette année, mais qui pourront suivre un dispositif de formation en ligne, mis en place par la Chambre.

Nous avons aussi pu traiter du soutien financier accordé par l’Etat Français et son plan de relance de 100 milliards d’euros et qui compte notamment s’appuyer sur la Chambre des métiers pour le mener à bien.

Les URSSAF tiennent eux aussi à aider les artisans qui ont rejoint début 2020 rejoignent début 2020 le régime général de la Sécurité sociale. 

Une aide précieuse qui ne sera pas galvauder par les artisans qui doivent tenir la tête hors de l’eau.

Le président M Poujol de la Chambre tient à porter un message d’espoir et de persévérance aux artisans qui devront affronter la crise sanitaire de face. 

Suivez l’actu Radio Aviva sur Twitter